Une analyse du #livetweet du discours de Macron

Le discours télévisé d’Emmanuel Macron du 13 avril est un événement de portée historique. Il a été suivi par 36,7 millions de téléspectateurs, un record absolu selon Médiamétrie. Jamais aucune diffusion télévisée n’avait été aussi regardée dans l’histoire de la télévisons française.

D’un point de vue quantitatif cet évènement a aussi beaucoup intéressé les utilisateurs de Twitter : 100 000 tweets en une heure comprenant le terme « Macron » ont été produits entre 20h et 21h le 13 avril, une montée en puissance exceptionnelle pour la twittosphère francophone.

Cependant, une première analyse des tweets émis au sujet de ce discours montre que loin d’être séduits par les aspects de fond – l’esquisse du « monde d’après » qualifié d’historique par les conseillers du président – les tweetos ont été intéressés essentiellement par la date de la fin du confinement (et les problèmes qu’elle pose) et par des aspects anecdotiques comme l’apparence du président.

De ce point de vue, il s’agit d’un échec en termes de communication politique pour Emmanuel Macron, au moins en ce qui concerne Twitter. Ceci d’autant plus que les communautés les plus présentes dans les commentaires sont celles des opposants (France Insoumise et RN en tête) et celle des jeunes « loleurs » imprégnés de culture urbaine.

Echantillon: 460 000 tweets comportant le terme « Macron » émis par 240 000 utilisateurs distincts dans une période de 14 heures, entre 20h le 13 avril et 10h le 14 avril*. La petite analyse qui suit se fera donc à partir de cet échantillon.

Progression du nombre de tweets comportant le terme “Macron”

La première remarque qu’on peut faire est qu’il s’agit essentiellement des tweets sans liens hypertexte, donc du commentaire sans information supplémentaire. La deuxième caractéristique du corpus qui frappe est la très grande proportion de retweets 383 000 sur 457 000 tweets en tout. Ceci signifie que proportionnellement peu de gens ont fait l’effort d’écrire un commentaire original, la plupart se sont contentés de citer le message d’un autre.  

Proportion de tweets comportant ou pas un lien hypertexte

Parmi les hashtags les plus populaires, en dehors de ceux spécifiques au discours (comme #Macron20h02 ou #Covid19), ce qui ressort c’est l’information concernant la fin du confinement potentielle le 11 mai, la question de la fourniture des masques ainsi que deux initiatives d’opposition #PlusJamaisça et #OnNoublieraPas. Le premier hashtag est lié à une initiative de manifestation virtuelle de la France Insoumise. Le second a été lancé par François Boulo, un avocat proche des Gilets jaunes.  

Hashtags les plus utilisés

Les twittos les plus actifs (plus de 50 tweets émis pendant la période observée) sont également des opposants mais aussi des jeunes « loleurs » empreignés de culture urbaine, usant des codes de communication à la mode (p.e. des gifs). Les comptes les plus retweetés (plus de 5 000 mentions) sont uniquement des jeunes loleurs qui font des blagues. A noter l’absence de soutiens d’Emmanuel Macron parmi les comptes les plus retweetés.

Graphe de mentions de 10 000 comptes les plus retweetés

Notice d’explication pour le graphe: construit à partir des interactions entre usagers (retweets et mentions) de la manière suivante : pour chaque retweet ou mention dans un tweet de l’échantillon de l’échantillon, nous traitons l’usager émetteur et le récepteur comme les sommets d’un graphe. Le graphe ainsi obtenu est orienté par une forme de relations entre twittos. L’étape suivante a consisté à déterminer des communautés à l’intérieur de ce graphe, c’est-à-dire des ensembles de sommets fortement reliés entre eux, ce qui revient dans notre exemple à déterminer des groupes d’individus qui ont tendance à se retweeter ou/et se mentionner.

La liste des tweets qui ont reçu plus de 2 000 RTs chacun.

Quelques exemples des tweets les plus retweetés de l’echantillon.

Les URLs les plus partagées renvoient également vers des contenus critiques envers Emmanuel Macron. La première renvoie vers une vidéo de Clément Viktorovitch qui déconstruit le discours et la deuxième vers un reportage en espagnol de la chaine russe RT dont la ligne éditoriale est très critique du président français.

      L’URL la plus partagée (plus de 1000 fois)

     

La deuxième URL la plus partagée (658 fois)

Un element qui ressort parmi les tweets les plus populaires est l’apparence d’Emmanuel Macron et notamment son bronzage qu’on retrouve parmi les mots les plus utilisés dans les tweets ainsi que dans des nombreuses images satyriques.

Les mots les plus cités dans les tweets

Précisions méthodologiques: cette analyse à chaud comporte plusieurs limites. La première est qu’elle se concentre aux contenus et aux comptes les plus visibles (visibilité fondée sur le critère du nombre de mentions). Ce qui veut dire qu’elle fait l’impasse sur la grande masse de réactions qu’une analyse plus fine pourrait faire ressortir. La deuxième limite est qu’évidemment les utilisateurs de Twitter ne sont pas représentatifs de la population française. Cependant, il s’agit d’une population dont le capital symbolique est plus fort (plus jeune, plus éduquée, plus politisée que la moyenne). Compte tenu de cela, les réactions sur Twitter sont un indicateur intéressant concernant la réception du discours.

*La collecte des données a été fait avec le logiciel libre DMI-TCAT developpé par Erik Borra et Bernhard Rieder au sein de la Digital Methods Initiative de l’University of Amsterdam. Le logiciel est installé et entretenu par Guillaume Cabanac sur un serveur du laboratoire IRIT de l’université Toulouse 3 dans le cadre du projet LISTIC. Le graphe a été construit avec le logiciel libre Gephi et l’algorithme OpenOrd.

Speak your mind